Les Pensées de Pascal

« La vraie éloquence se moque de l’éloquence. La vraie morale se moque de la morale, c’est‑à‑dire que la morale du jugement se moque de la morale de l’esprit qui est sans règles.
Car le jugement est celui à qui appartient le sentiment, comme les sciences appartiennent à l’esprit. La finesse est la part du jugement, la géométrie est celle de l’esprit.
Se moquer de la philosophie c’est vraiment philosopher. »
Mélanges, (Fragment 671, Sellier)

« L’homme est visiblement fait pour penser ; c’est toute sa dignité et son mérite ; et tout son devoir est de penser comme il faut. »
Mélanges (Fragment 513, Sellier)

Fragment Mélanges 513 , Sellier du manuscrit original des Pensées de Pascal (Cote : MS 9202, Bibliothèque Nationale de France)
Fragment Mélanges 513 , Sellier du manuscrit original des Pensées de Pascal (Cote : MS 9202, Bibliothèque Nationale de France)

 

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer une meilleure navigation dans le site.
J'accepte Je refuse